Pour toi 

 

Puisqu’au matin il me faudra partir

Que vais-je laisser de mon nom ?

Quels mots, quelles voies faudra-t-il retenir ?

C’est vrai j’ai joué tant de partitions

J’ai souvent rêvé que je pouvais fuir

Couper l’image et le son

La peur du vide, la peur d’en mourir

Étaient parfois plus fortes que la raison

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

C’est ma dernière lettre

Ce que je n’ai jamais dit …

 

 

page

 

 

… C’est juste un dernier cri

Avant le paradis

 

Grille de Danybrod 

Ma palette de fils : Sajou 2086, Dmc 612, Atalie - Shiraz

Paroles : Ma dernière lettre de David Halliday

 

 

 

SAM_6155 SAM_6154